Loading...
Communication digitale sur les médias sociaux

Comic sans Ms

La petite histoire de la police de caractères la plus détestée de tous les temps.

Votre journée manque de piment ? Vous avez un ami graphiste ? Envoyez-lui un e-mail ou un carton d’invitation avec le texte rédigé en Comic sans Ms et amusez-vous de sa réaction. (Pardon amis graphistes.)

La police de caractères Comic sans Ms est la plus détestée de tous les temps. Mais qui est-elle au juste ? D’où vient-elle ? Et pourquoi tant de haine ?

Pour y répondre, il faut faire un bond dans le temps de 20 ans. Nous voici en 1995, lors de la création de Windows 95. L’informatique ne fait alors pas partie de notre quotidien. Il fait même peur. Pour rassurer les utilisateurs, Mr Microsoft a eu la bonne idée de nous faire accompagner d’un mignon petit chien – Rover – à qui nous pouvions poser nos questions. (Rover serait-il l’ancêtre de Siri ?)

Lorsque le typographe, Vincent Connare (si un jeu de mots vous vient à l’esprit, demandez-vous s’il a déjà été fait – si non, vous pouvez le mettre en commentaire), associé au projet, rencontra Rover, ce fut le choc ! Eh oui, le mignon petit chien s’exprimait en Times New Roman. Inimaginable pour ce typographe qui accorde de l’importance à la symbolique des polices. La Times New Roman est beaucoup trop stricte avec ses empattements et ses formes angulaires.

Ni une, ni deux, il commence à travailler sur une police pour donner une nouvelle voix à Rover. Dans son bureau, il est entouré de BD. Il s’en inspire donc assez naturellement pour créer la fameuse Comic sans Ms, ainsi que pour la nommer. Il reprend l’irrégularité des lettres tracées à la main par les auteurs de ses BD favorites pour en imiter la spontanéité et l’innocence du geste. C’est parfait pour rendre sympathique notre nouveau compagnon numérique.

Comic sans Ms est née.

Finalement, la police ne fut pas utilisée pour Rover mais fut intégrée par défaut dans tous les ordinateurs sous Windows.

Et c’est à ce moment que le drame survint !

Vous pouvez allumer la musique des comédies romantiques américaines dans vos têtes, vous mettre en mode ralenti-sous-la-pluie-tu-es-l’amour-de-ma-vie, puisque ce fut le coup de foudre. Le vrai ! Celui qui est base d’une relation passionnée et excessive. Toi, grand public qui découvre l’informatique, tu A-DORES cette police ronde et irrégulière qui rappelle un peu ta propre écriture. Du coup, tu l’utilises partout. Pour toutes les invitations à tes anniversaires, les faire-part, les diaporamas de photos de vacances, mais aussi – et c’est là que ça coince – pour les rapports, diaporamas, dossiers, mails, voire même logos professionnels !!!! (Rien que d’en parler j’en frissonne). La Comic sans Ms n’était pas du tout destinée à un usage professionnel, et c’est cet usage, à la fois excessif et inadapté, qui a créé la légende. La légende, oui Monsieur ! C’est qu’elle a fait couler de l’encre cette police, et elle en fait couler encore, 20 ans après.

La Comic sans Ms a fait l’objet de la campagne « I hate Comic sans » lancée par des graphistes qui demandaient à l’éliminer du pack de polices de bases utilisé par Microsoft afin d’en limiter l’usage inapproprié.

Aujourd’hui, la Comic sans Ms connait même une nouvelle jeunesse et retrouve toute sa fraicheur d’antan grâce à son utilisation au second degré. Elle est devenue la police officielle de l’ironie ! Comme par exemple dans le Comic sans Ms Project.

Astuce : si vous fêtez vos 30 ans et que vous avez les boules, vous pouvez écrire sur votre carton d’invitation « Je vous invite à partager toute la joie que j’ai à passer ce cap de la vie. » en Comic sans Ms. A condition d’avoir des amis ayant un minimum de culture graphique pour saisir l’ironie et venir vous réconforter. Sinon vous passerez juste pour un type heureux qui a mauvais goûts.

Le vrai défi aujourd’hui serait d’arriver à faire quelque chose de moderne en utilisant cette police de caractères.

Leave a Reply

Laisser un commentaire